Ode animale

©AMonéger

© Frederick Van Heerden

Ode animale

 

L’odeur est chair et esprit,
à la fois charnelle et spirituelle.
Sentir l’odeur et non le parfum,
Sentir l’odeur animale.
Cette odeur nous amène à contacter
la part de nous-même qui demande le plus à oeuvrer.
C’est lorsque nous avons les mains dans la terre que nous pouvons apprendre,
C’est lorsque que nous sommes en contact avec notre terre intérieure que nous pouvons grandir et fleurir.
Sentir ces odeurs animales,
C’est contacter bien autre chose que notre animalité,
C’est contacter notre humanité,
C’est contacter nos résistances,
C’est contacter un espace d’autorisation et de réconciliation,
À travers lequel nous pouvons redonner la place à la justesse de notre « senti »,
À la justesse de notre plaisir,
À la justesse de notre sensualité et sensibilité,
Tout simplement donner la place à qui nous sommes.
L’odeur se touche, c’est le grand secret.
L’odeur se rencontre.
Il n’y a pas de tours ni de détours possibles.
Il n’y a pas d’échappatoires non plus,
car l’odeur est agissante et puissante.
L’odeur malgré tout ne se dévoile qu’à celui ou celle qui aime sentir.
Ainsi l’être peut se dévoiler aussi.
AM